"Ballade hivernale" au plateau du Glandasse

Dernière mise à jour : 2 mars 2020


Ça faisait un certain temps que je voulais découvrir cette partie bien sauvage des Hauts Plateaux du Vercors.


Moi qui aime les espaces vierges, vide de tout bipède, pour découvrir la faune et faire du pistage la saison hivernale est la plus propice pour être seul au monde.


Décision prise, ça sera pour le week du 15 février, temps annoncé... tempête de ciel bleu !


 

Après étude des cartes ... 3 lieux de départ envisageables pour rejoindre le plateau avec pour objectif la Cabane de Laval d'Aix:


1- Le plus long, du centre de Châtillon en Diois par le GR 91. 1510m de dénivelé + pour 10km aller.


2- Le départ intermédiaire mais qui nécessite un trajet en véhicule un peu plus long car il faut contourner Châtillon en Diois pour se rendre à Die, avec un départ à l'Abbaye de Valcroissant, distance 7.5km 1400m de dénivelé + .


3- Le 3ème avec un peu moins de dénivelé mais trajet en véhicule plus long depuis le Col de l'Abbaye un peu plus haut, 1235m de dénivelé + pour 5.5km aller.


 

L'option 3 départ du col de l'Abbaye me semble la mieux avec l'option 1...

J'aviserai selon l'heure d'arrivée à Châtillon.


Départ le samedi à 8h30 de Grenoble, 1h30 de route plus tard le timing est bon ... Je décide de monter par le GR départ de Châtillons en mode très tranquillou vu le chargement qu'on va avoir sur le dos, 20 et 14kg hors raquette.


La montée fut courte mais bien raide, on s'arrêtera à la seule source de disponible à cette période sur ce secteur pour remplir les gourdes que j'avais pris soins de vider pour la montée, histoire de gagner 2kg. La source de Baume Rousse.


Découverte au passage de l 'Arche de la Poire, magnifique, 10 m de haut environ sur une belle vire qui ne demande qu'à être explorée! A mettre dans la To Do Liste


Une fois le plein effectué, casse croute au pied d'un pin et shooting des bouquetins qui font la sieste au soleil.


Il est temps de repartir même si on y resterait des heures à les observer. Direction la cabane de Châtillon histoire de voir à quoi elle ressemble et pistage des traces tant convoitées.



Le pistage me fera sortir du parcours standard ... Peu importe suivons les! Au bout d'une heure, elles se perdent sur le neige gelée, il est temps de remonter droit dans le pentu pour reprendre la direction de la cabane de Laval qui est encore bien loin.


J'arriverai au col sous Malcollet pile poil, pour le coucher du soleil, dommage car ciel un peu voilé.



On arrivera vers 18h30 sur la dernière bosse avant la cabane de Laval d'Aix... Il était temps car orienter dans le noir c'est un peu compliqué.

Popotte, démarrage du feu tant bien que mal car bois très humide et pas sec, et il est temps de se mettre au lit.

Merci au berger qui laisse cette cabane ouverte alors qu'il y a tout son matériel à l'intérieur; il faudra que j'y remonte cet été lui apporter une bonne bouteille pour le remercier.


Le lendemain explo des environs et retour au Saut de l'Âne en passant par toutes les crêtes, pour redescendre au fourgon.

Vue magnifique depuis le le Pié Ferré (Dôme du Glandasse), sur les Hauts Plateaux du Vercors et tous les massifs alentours , observation des nombreux bouquetins et rapaces présents sur ce secteur grandiose.


Environ 1500d+ pour 22km et des heures d'observation "zanimal".



 

A noter que ce secteur est très "pommatoire" surtout si l'on sort des sentiers.

A prendre en compte qu'en hiver le balisage est beaucoup moins apparent du fait de la neige présente sur certains marquages.

Les traces laissées sur la neige par les autres randonneurs peuvent aider mais attention ils sont peut être perdus et vous emmènes dans une mauvaise direction.

Absence de réseau téléphone sur le plateau, donc les applications type Iphigénie et autre GPS ne vous localiseront pas!






190 vues0 commentaire